Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

Comment ça va ?

Aujourd'hui, Hermione découvre une exposition photographique retraçant l'histoire, l'évolution de Baliol depuis la Seconde Guerre mondiale. Son amie Prudence l'accompagne et toutes deux n'hésitent pas à poser de nombreuses questions aux organisateurs. Soudain, autour d'elles, un groupe se forme composé de vagues, très vagues relations. Hermione se soucie de l'une d'elles : 

- Comment allez-vous, Théophile ? Il y a longtemps que ne n'ai plus vu votre épouse.

- Elle est morte dernièrement suite à une longue maladie et je ne tiens pas trop à en parler. 

Théophile s'adresse alors à sa plus proche voisine, une dénommée Lisette, et s'enquiert :

- Et Célestin, toujours aussi sportif malgré l'âge ?

- Je l'ignore, nous sommes en instance de divorce. Il faudrait lui demander. 

Et toi, Léon, comment se porte ton fiston ? interroge à son tour Lisette.

- Je n'en sais fichtre rien. Cela fait six mois qu'il a quitté la maison en claquant la porte. 

Un drôle de silence s'abat alors sur la petite assemblée. Histoire de le rompre, Hermione intervient :

- Oh ! regarde, Prudence, cette ancienne photo montre le beffroi et juste à côté la maison où je suis née.

Les deux femmes en profitent surtout pour s'éclipser à grandes enjambées. Et une fois parvenues à l'extérieur, toutes deux fondent en larmes, des larmes de rires nerveux sans doute. Un tel raz-de-marée de misères, en aussi peu de temps, relevait presque de l'incroyable.

Ainsi, la question : « Comment ça va ? » est souvent redoutable. Peut-être faut-il lui préférer un sujet bateau comme celui de la météo ? Le temps qu'il fait évite, en effet, nombre de naufrages. Grâce à lui, il n'y a jamais d'orage dans l'air. D'ailleurs, n'est-il pas le chouchou de bien des conversations ? Il peuple les silences et les gênes installés, n'indispose nullement nos interlocuteurs. Et dans la vie, mieux vaut un vain discours qu'un discours qui blesse !

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article