Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

D'inoubliables noces d'émeraude

Florestan et Lucette vont bientôt fêter leurs quarante ans de mariage. Et comme beaucoup, ils tiennent à les fêter dignement. Seulement voilà, Florestan est un original qui n'aime en rien faire les choses comme tout le monde. Il ne veut pas d'un beau voyage dans les îles, beaucoup trop nocif pour la planète, ni d'un superbe banquet où les gens ne pensent qu'à manger, voire à critiquer ce qui se trouve dans leur assiette. D'ailleurs, il ne manque pas d'expliquer tout cela à sa chérie. Ainsi, tombent-ils tous les deux d'accord. Ils vont s'offrir un tête-à-tête en amoureux bien tranquille et bien au chaud chez eux.

Le jour J, après un copieux repas aux mets divins et aux paroles de miel, Florestan éprouve soudain l'impérieux besoin d'aller courir. Il est dix heures du soir en ce 28 février et le fond de l'air est plutôt frisquet. Lucette ne manque pas d'admirer le courage de son bel athlète. Malheureusement, moins d'un quart d'heure plus tard, l'heureux jubilaire l'appelle déjà, et ce pour lui demander de l'aide. Il vient de tomber, et une cheville le fait souffrir. Il lui propose donc de le retrouver au sein même du cimetière baliolois où il s'est blessé.

N'écoutant que son amour et non sa crainte de découvrir un tel endroit de nuit, Lucette s'y rend. Et tandis qu'elle y pénètre à petits pas non pressés, armée d'une seule lampe de poche, des spots s'allument dans l'obscurité et bizarrement la voix de Michel Polnareff se fait entendre. « Son chanteur préféré n'est pourtant pas mort », songe-t-elle, presque effrayée. Et c'est éclairé d'une étrange aura lumineuse qu'apparaît enfin son Florestan. Il est là, bien en forme devant elle, entouré par la famille et de nombreux amis. Étrangement, la chanson On ira tous au paradis retentit alors dans les cieux. Les deux époux sont ravis.

 

De mémoire, à Baliol, les défunts n'avaient jamais connu une telle fête. Tous sont aux anges. Certains ont même imaginé qu'elle avait été donnée uniquement en leur honneur. Si une illusion peut être moche quand elle est perdue, elle devient divinement belle lorsqu'elle est offerte et préservée. 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article