Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

Des toilettes qui vous donnent envie d'y aller

Hermione est invitée au restaurant par son Bélis'. Elle découvre un lieu qu'elle ne connaît pas et le trouve aussitôt merveilleux. De jolis tableaux décorent les murs et les lustres sont absolument somptueux.

 

À la fin du repas, elle doit absolument se rendre aux toilettes, et chez les femmes, c'est la queue. « Tant pis, je vais aller chez les hommes, se dit-elle. Là-bas, il n'y a jamais personne. »

 

Dès qu'elle pénètre dans le coin réservé aux messieurs, c'est véritablement l'extase. De magnifiques cascades dégringolent du plafond. Elle n'a jamais vu ça. Très vite, elle se précipite dans l'un des W.-C. pour accomplir sa petite commission. Elle a hâte de se délasser les mains dans ces gerbes d'eau, en utilisant un ravissant savon bleu, posé sur un coquillage doré à l'or fin. Tout n'est que luxe, calme et beauté !

Et tandis qu'elle profite de ce moment de grâce, elle songe à ces vieilles toilettes qu'elle utilisait jadis et qui se résumaient à quelques planches de bois et à un trou béant où le froid venait s'engouffrer. À l'époque, on n'avait jamais chaud aux fesses. Quant au papier journal avec lequel on s'essuyait, il ne s'appelait point Lotus Douceur. De retour dans la salle de restaurant, Hermione laisse parler son émerveillement :

- Chez les hommes, il y a des gerbes d'eau qui dévalent les murs, dit-elle à un époux un peu las de l'attendre. Pour se laver les mimines, c'est génial  ! Cours-y vite !

- Tu t'es lavé les mains dans la pissotière ? s'exclame celui-ci. 

- Heu... oui et alors ? Je fais ce que je veux. D'ailleurs, je compte bien y retourner. Pourquoi dois-tu parfois me gâcher mes p'tits bonheurs  ? 

C'est vrai ça ! Il y a souvent quelqu'un dans la vie pour pourrir le plus infime de nos plaisirs. L'adaptabilité serait-elle devenue le maître mot d'une société qui regorge de gadgets et d'innovations en tous genres ? 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article