Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

À vélo, on dépasse les autos

Le médecin vient de conseiller à Hermione de pratiquer un sport. Il la trouve sans doute un peu trop grosse. Serait-ce dû à son énorme penchant pour les merveilleux ?

Contrariée mais obéissante, Hermione jette son dévolu sur le vélo électrique et décide donc d'aérer un peu celui entreposé au garage. Elle le considère pourtant comme un ennemi ce beau vélo. Offert bêtement par Bélisaire, il roule beaucoup trop vite à son goût. Ainsi, c'est avec rage qu'elle le débarrasse de sa poussière et avec courage qu'elle l'enfourche. Direction, le cimetière baliolois. Elle y sera tranquille pour effectuer ses premiers essais. Mais à peine l'aperçoit-elle qu'elle fonce droit dessus et tombe, la tête la première, contre le mur d'enceinte.

 

Quelle ineptie ces murs entourant les cimetières ! Personne ne veut jamais y aller. Et les habitants n'en sortent pas non plus à ma connaissance. (Lire ou relire les pages 137 et 138 de La poignée de babioles présentée ci-contre.)

 

Mais revenons un peu à nos moutons, en l'occurrence à Hermione. Si elle est sortie presque  indemne de sa mésaventure, elle a surtout beaucoup pesté contre son médecin  :

- Vous voyez dans quel état vous m'avez mise, lui dit-elle, la tête en sang. Le sport, c'est peut-être bien joli, mais tout le monde n'est pas fait pour ça. J'ai frôlé la mort, moi !

Le brave docteur l'a donc recousue non sans un malin plaisir. Dans la vie, trop souvent, chacun se venge selon ses moyens. Et les conseilleurs étant rarement les faiseurs, écoutons plutôt notre cœur ! De toute façon, on ne réalise rien de bien sans amour.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article