Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

La mare aux canards

Elle est ouverte à tous, aux étrangers comme aux amis. 

 

On y trouve la famille Franchouillarde, toujours très décidée à en découdre avec ses congénères.

 

 

 

 

Ils ont appris à marcher au pas, ces deux-là !

 

 

 

 

 

La famille Snobinarde se la pète toujours un peu.

 

 

 

 

Voici un enfant qui n'aspire qu'à prendre le large. De source sûre, il souhaite quitter papa, maman.

 

 

 

Ici, rien que des assoiffés. Il y a beaucoup trop de tentations autour d'eux !

 

 

 

Les canards respectent bien le handicap. Cet emplacement est toujours utilisé à bon escient. D'ailleurs, Hermione veille au grain.

 

 

Ce solitaire tient beaucoup de la poule mouillée. Il a besoin d'une piste d’amerrissage. 

 

 

 

Les canards discutent souvent des problèmes liés à l'environnement, de la pollution de l'eau... Ce jour-là, tous sont restés peinards. Une mauvaise qualité de l'air avait été signalée par leur Miss Météo.

 

 

Ces oies ne songent qu'à se remplir le gosier. Elles au moins se moquent pas mal de cette mode du selfie  qui inonde le monde !

 

 

Quant à celles-là, elles marchent le long d'une route très fréquentée et ne portent pas de gilets jaunes. C'est ballot ! Nous étions en novembre et on pouvait en trouver partout, des gilets !

 

 

Avec le cormoran, Hermione a eu bien du fil à retordre. Il plonge ici, réapparaît là-bas. Il est tel un furet, cet oiseau-là ! On ne sait jamais où l'attendre.

 

Ah ! le règne animal, je ne me lasse pas de l'admirer, m'a dit une Hermione devenue bizarrement silencieuse.

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article