Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

Voyage au coeur de la tendresse

Durant les beaux jours, Hermione s'est beaucoup baladée dans les Flandres. Elle a photographié pour vous la tendresse, celle que procure tout animal, celle qui fait croire à l'amour.

Un lapin pris en flagrant délit de gourmandise à la sortie d'un buisson.

 

 

Celui-là a sans doute eu les oreilles prises dans un rouleau compresseur. Il est plutôt trognon.

 

À Baliol, les oisons ont bien grandi et ressemblent étrangement à leurs parents. Hermione leur rend visite chaque jour pour les admirer encore et encore. Chez elle, le rêve est en fait une occupation à temps plein !

 

Dans un petit village de Flandre, l'amie des bêtes s'est trouvée nez à nez avec ce daim magnifique. Elle n'en avait jamais vu.

 

 

 

 

Ce cerf-là reste toujours de bois.

 

 

 

 

 

Un héron sur un arbre couché. 

 

 

 

 

Dans l'estaminet d'Hermione, une mésange est venue boire un p'tit coup.

 

 

 

 

À Hazebrouck ou à Méteren,

 

 

 

 

 

les canards sont presque les mêmes. 

 

 

 

Il se la coule douce, ce mouton embauché pourtant pour tondre parcs et jardins.

 

 

Une bien jolie bestiole prend son envol. Les autres se taisent et admirent le travail. 

 

 

 

 

À l'heure de la becquée.

 

 

 

 

Au bord de l'eau, un oiseau fait son nid.

 

 

 

Une ravissante biquette profite de la fraîcheur d'un ruisseau.

 

 

 

 

Piste d'amerrissage pour oiseaux timorés. 

 

 

 

Et enfin, dans le jardin d'Hermione, un étrange oiseau, quelque peu impudique, s'est posé. Connaîtriez-vous son nom, par hasard ? 

 

 

Et pour celui-là, c'est également mystère et boule de gomme.

 

 

 

Quant à la photo de cet écureuil prise également au domicile, je trouve personnellement qu'elle ne casse pas trois pattes à un canard.

 

La photographe a pourtant des circonstances atténuantes, cet adorable animal est particulièrement rapide, trop rapide pour elle en tout cas. 
Et pour compléter cette page nature, voici encore :

Quelques coquelicots rencontrés au hasard d'un chemin. 

 

De lumineux nénuphars contrastant avec l'obscurité d'un étang.

 

 

Bel été dans l'intimité de la faune et de la flore.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article