Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

Vous rêviez de connaître une femme peu conventionnelle, juste un peu rebelle, une femme étrangement idéaliste et à jamais fidèle… Ne cherchez plus, vous l'avez trouvée. Elle s'appelle Hermione Montbaillard et elle s'adresse à vous sur ces pages. Par son monde à part fait de récits amusants, étonnants ou poétiques, laissez-vous surprendre !

Écolo comme personne

À cinq heures, ce matin, Hermione est descendue en douce au jardin. Que diable allait-elle y faire ? La veille, elle s'était inquiétée d'innocents propos tenus par Bélisaire.

- Demain, j'abattrai ce sapin. Il est bel et bien mort, lui avait-il dit.

- Je ne suis pas d'accord, avait-elle répondu. De nos jours, toutes les excuses sont bonnes pour opérer des massacres à la tronçonneuse. Regarde, même marron, cet arbre est encore très joli. Il n'a vraiment rien à envier à tous ces charmes proliférant dans les jardins qui, les trois quarts du temps, semblent plus moribonds que vivants.

Bélisaire plus têtu qu'un âne était resté sur sa position. Et elle, plus entêtée que lui, avait aussitôt pensé :

- Tu verras, mon gaillard, je parviendrai bien à te faire changer d'avis. Tu veux un sapin vert comme tout le monde ? Eh bien ! je vais t'en donner un, parole d'Hermione.

C'est donc, dès potron-minet, que l'arbre en question, condamné à une fin cruelle, vit apparaître celle qui allait lui sauver la mise. Elle s'était munie de deux bombes de peinture verte, l'une de teinte plus foncée que l'autre, car elle pensait naïvement qu'il fallait offrir des contrastes à son épicéa. Très consciencieusement, elle s'appliqua donc à le recouvrir de jolies rayures. En alternant sur lui le vert clair et le vert émeraude, elle créa réellement un drôle de zèbre.

Et lorsque Bélisaire, qui n'était pas de bois, découvrit l'étrange animal végétalisé, il en fut tout attendri. 

- Tu sais, Hermione, une seule couleur aurait suffi pour qu'il ait la vie sauve. Ce n'était pas la peine d'en faire des tonnes.

Pour parvenir à ses fins, elle est vraiment capable de tout, cette femme-là ! Peut-être les écologistes devraient-ils la recruter pour sauvegarder les espèces en voie de disparition et offrir enfin un peu de poésie à la vraie vie ?

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article