Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Cachotteries

Cachotteries

"Cachotteries" est le premier roman d'Anne Gerbedoen, une fiction qu'elle a souhaitée drôle et tendre, éloignée des noirs clichés qui souvent caractérisent la littérature policière.

Souvenirs et rencontres

Silence, on tourne !

Dernièrement, Hermione a découvert « Silence, on tourne ! » la nouvelle comédie de Patrick Haudecoeur et Gérald Sibleyras. Cette pièce est actuellement présentée au théâtre Fontaine à Paris.

Si vous passez par-là, n'hésitez pas à aller applaudir ce spectacle déjanté qui nous plonge dans les coulisses d'un tournage de film. C'est drôlement mouvementé, éminemment désopilant, génialement décalé et ça offre surtout de merveilleux instants de détente aux zygomatiques. Hermione aime beaucoup les lumineux éclats, a fortiori lorsqu'ils sont en rires. Merci pour ce moment. 
 

Remise de prix

Ce vendredi 24 février, Hermione a reçu chez elle le gagnant de son dernier concours : monsieur Philippe Deplus de Bruay-la-Buissière.

Cet ancien employé au garage Mont Belle Auto de Ruitz était venu accompagné de sa femme, Joëlle. Depuis sa cessation d'activité, celui-ci se pique souvent au jeu de réaliser son pain quotidien. Aussi, a-t-il été sensible au poème qu'Hermione consacre à la boulange dans ses Cachotteries. Il lui a d'ailleurs gentiment confié sa recette pour qu'elle mette, elle aussi, la main à la pâte. Je ne suis pas sauvée !

Comme les deux époux avaient fait une assez longue route pour rencontrer mon héroïne, celle-ci les convia à dîner. Au menu de son repas figuraient sa fameuse tarte d'enfer, celle qui vous emmène seulement au purgatoire, son énigmatique omelette fourre-tout et toute une ribambelle de desserts. Je crois qu'on dit plutôt farandole, mais moi je préfère ribambelle. En tout cas, ce fut vraiment une excellente soirée qui se termina sur des histoires de coinches et de sans atout. Les jeux de détente avec de vrais gens, elle aime ça, Hermione !

Photo : monsieur Deplus présente son prix, en l'occurrence une entrée à vie au musée parisien de l'Orangerie. Plus justement, il s'agit d'un livre et d'un DVD qui permettent de découvrir quelques œuvres impressionnistes tranquillement chez soi. Et comme chacun sait, ce qui est un régal pour les yeux est souvent bon pour le cœur !

Une rencontre, c'est mieux que des émoticones 


Hermione apprécie beaucoup les êtres qui s'intéressent aux choses de la vie, portent en eux le constant souci d'apprendre et de faire mieux.

Dernièrement, elle a eu l'occasion de rencontrer Marie-Flore Edouard, une amie facebookienne qu'elle ne connaissait que par le biais de frimousses. Elle a ainsi pu découvrir une femme ayant plusieurs cordes à son arc. En effet, après une carrière d'esthéticienne, cette Méterennoise s'adonne aujourd'hui à l'art du pastel avec craies et crayons, confectionne des bijoux, affectionne le travail de la dentelle (la fameuse dentelle balioloise ! ) Elle et son mari Michel, peintre aquarelliste lui aussi, ont très bien compris qu'un talent pour grandir, ça ne demande jamais que de l'engrais, de nombreuses attentions et marques d'affection. 

Un contact, c'est simple comme un mail : marieflorecrea.styl5@free.fr 
 

Remise de prix
Fin novembre, en présence du très sérieux notaire baliolois maître Anthime, a eu lieu la remise du prix « Hermione ». Chose incroyable, l'heureuse gagnante madame Marie-Noëlle Lebleu avait déjà le recueil de poésie «Renoir, les mots pour le voir ». L'officier ministériel lui a donc remis en lieu et place un ouvrage intitulé « Cent merveilles ». 
En préparant un café gourmand, Hermione avait fait très fort, mis les petits plats dans les grands. Au menu : tarte aux pommes, cookies et fondant au chocolat. Rien que du fait maison ! J'en suis encore baba. Finalement, elle n'est pas si nulle que ça, en cuisine. Vivement le prochain concours pour une autre délicieuse rencontre.
Portrait de la lauréate : Madame Marie-Noëlle Lebleu demeure à Strazeele. Elle aime beaucoup les jeux qui nécessitent de la recherche, font appel à la mémoire. Retraitée de la banque balioloise  Mont Dernier Sou Vaillant, elle cultive aujourd'hui l'art d'être grand-mère avec Isaïe. 
De tout cœur, sincères félicitations.

Des livres, un auteur, une belle âme surtout...
Ami d'Hermione depuis longtemps déjà, André Martel a écrit une douzaine de romans publiés en auto-édition chez Le Vert-Galant. Cet auteur au cœur simple et persévérant, à la personnalité libre et généreuse est sans conteste un amoureux des mots, des mots à son image qui vous absorbent telle une force tranquille. Les ans ont passé, les livres ont poussé et l'amitié est restée la même, loyale et sereine. Merci et chapeau bas ! monsieur Martel. 
Quant à votre roman « Un homme qui rêvait d'un autrement et d'un ailleurs », Hermione l'a dévoré, bu d'un trait. Quelle soûlote ! soûlote de beaux récits seulement et fort heureusement. 
Pour contacter André, en savoir plus sur ses livres, c'est simple comme un mail : martel.andre83@gmail.com  

Veules-les-Roses

Le monde est petit et le hasard bizarre Hermione tient à remercier, tout particulièrement, l’auteur normand Patrick Morel de l’avoir gentiment accueillie à sa table, lors du salon du livre de Veules-les-Roses, ce 24 juillet.

Ils ne se connaissaient pas et pourtant ils ont beaucoup ri et partagé ensemble. Ils en oubliaient presque de vendre leurs livres. Selon elle, les êtres se confient davantage à des inconnus plutôt qu’à des proches. C’est sans doute la raison pour laquelle, un étranger devient un jour votre ami.

Par le plus curieux des hasards, l’écrivain avait quelques accointances avec la Flandre, avec Baliol plus précisément. Il y avait un copain prénommé Georges. Or, ce fameux Georges, chirurgien de profession, s’était penché, au siècle dernier, sur l'état de santé d’Hermione. Et contrairement à ce que vous imaginez peut-être, son cas ne resta pas longtemps une énigme. Preuve en est, si elle peut vous parler aujourd’hui, elle le doit certainement à ce bon docteur ! Quant à Patrick Morel, il poussa encore plus loin la gentillesse en achetant quelques Cachotteries pour son ami baliolois. Il comptait bien les lui offrir. Ainsi, après un petit crochet en pays de Caux, Hermione devrait retrouver sa ville grâce à la complicité et à la facétie d’un écrivain normand.

Voulez-vous découvrir une île, vous offrir un voyage ? Visitez http://liledepatrickmorel.free.fr

Une journée à la Villa

Dimanche 12 juin à la Villa Marguerite Yourcenar. Ce jour-là, il y avait Eric-Emmanuel Schmitt, ses livres, et son généreux sourire, l'excellent photographe Louis Monier, le Centre régional des arts du cirque de Lomme avec ses dansantes voltiges et autres numéros...

Et puis il y avait aussi Hermione qui aime bien divertir les cœurs des gens. Elle a donc jonglé quelque peu avec les pages de ses mots. En se présentant devant l'assistance, elle a révélé son visage et surtout celui de Télesphore Herménégilde, son précieux complice dans Cachotteries. Ensemble, ils ont beaucoup ri en lisant leurs aventures saugrenues et touchantes.

Ce fut vraiment un très beau dimanche, un dimanche riche en jolies rencontres et tendres émotions.

 

Un amour de chien

Sais pas, le chien d'une vie, un chien loyal et un fidèle lecteur.

Partager cette page

Repost 0